Alarme périmétrique

Alarme périmétrique extérieure : fonctionnement et coût

Comment fonctionne une alarme périmétrique extérieure ? Voici ce que vous devez savoir sur ce système d’alarme anti-effraction. Ses avantages et comment se défendre contre les cambrioleurs et squatteurs.

La protection de l’espace extérieur des habitations privées et des bâtiments industriels nécessite des systèmes d’alarme anti-effraction de plus en plus avancés et sophistiqués. Les alarmes de périmètre sont des systèmes conçus spécifiquement à cet effet. Elles sont capables de garantir une sécurité maximale tout en restant pratiquement invisibles aux yeux des malfaiteurs. Elles sont la solution idéale pour ceux qui ne veulent pas renoncer à défendre leur maison ou leur entreprise avec un bon système d’alarme anti-effraction, mais sans dépenser une fortune.

Alarme de périmètre extérieur : comment ça marche ?

Les systèmes de détection d’intrusion dans les périmètres fonctionnent grâce à une série de capteurs. Il s’agit de dispositifs qui s’activent si quelqu’un passe dans le réseau virtuel. Elles sont gérées par une unité centrale, un dispositif qui communique avec les capteurs, les alertant en cas de violation de la zone extérieure.

Selon le modèle d’alarme antivol périmétrique, il peut également y avoir des caméras, qui prennent automatiquement une photo de l’intrus en cas d’intrusion dans la zone surveillée. Dans le cas contraire, le système peut simplement notifier l’activation des capteurs d’alarme extérieurs en envoyant un message ou en émettant un avertissement sonore.

Selon la technologie utilisée, le système peut être sans fil et communiquer via une connexion Wi-Fi par l’intermédiaire d’une centrale à double fréquence, ou être équipé d’une connexion filaire extrêmement robuste. Les principaux types d’alarmes périmétriques extérieures sont ceux dotés de capteurs infrarouges, de barrières micro-ondes, de capteurs enterrés avec fibre optique et de microphones.

Pour un meilleur contrôle de la zone à surveiller, il est possible d’opter pour des capteurs volumétriques au lieu de capteurs périmétriques, notamment des dispositifs à triple fréquence. Il s’agit d’une solution idéale pour accroître l’efficacité du système de détection d’intrusion extérieur et surveiller des zones telles que le balcon, le jardin ou la zone extérieure d’un bâtiment ou d’un local commercial.

Quel est le coût d’une alarme périmétrique et sont ses avantages ?

Caméra de sécuritéL’un des grands avantages des alarmes périmétriques contre le vol est leur excellent rapport qualité-prix. Il en existe de nombreux types sur le marché et des modèles adaptés à tous les budgets. Cela va des barrières d’alarme périmétrique qui utilisent des micro-ondes aux capteurs infrarouges, en passant par les systèmes de câbles à fibres optiques et les capteurs souterrains qui utilisent plutôt des signaux GPS.

Le coût varie naturellement en fonction du type de système. Mais est étroitement lié à la taille de la zone à sécuriser. Pour cette raison, la conception d’une alarme périmétrique externe pour une installation industrielle est beaucoup plus complexe. Son coût est donc plus élevé qu’un système à usage domestique, tel qu’un système d’alarme périmétrique externe pour un jardin.

Les zones industrielles sont généralement isolées et très grandes. Elles nécessitent ainsi des systèmes plus avancés technologiquement, intégrés avec des caméras de vidéosurveillance connectées à un centre d’opération de surveillance privé. En moyenne, le prix d’une alarme périmétrique extérieure est d’environ 1 500 euros pour un appartement de taille moyenne.

Pour avoir une idée du coût exact, il faut prendre en compte les dépenses nécessaires à l’achat de certains composants. Notamment les capteurs infrarouges (30 à 130 euros chacun), ou les capteurs à micro-ondes (60 à 400 euros). Ces derniers sont assez abordables en prix unitaire. Cependant, plus le nombre de capteurs à utiliser est important, plus la dépense totale sera élevée.

Puis, il faut évaluer le prix de l’unité de contrôle (de 200 à 1.200 euros), les câbles en fibre optique (si l’installation est câblée), l’installation éventuelle d’un composeur téléphonique et de dispositifs anti-sabotage. Plus bien sûr la main d’œuvre nécessaire à l’installation et au test du système.

Alarme périmétrique extérieure filaire ou sans fil ?

Les éléments essentiels au bon fonctionnement d’une alarme périmétrique sont les capteurs. Ils sont les points centraux d’un système d’alarme anti-effraction extérieur et sont conçus pour fonctionner par paires. Le capteur émetteur envoie un signal infrarouge au capteur récepteur, créant ainsi une barrière périmétrique invisible.

Caméra de sécuritéDe cette façon, toute personne tentant de s’introduire dans une propriété privée en forçant une porte, une fenêtre ou une clôture extérieure provoque l’interruption du faisceau infrarouge. Ce qui déclenche le système d’alarme anti-effraction. Un mécanisme assez simple, mais extrêmement efficace, pour protéger une zone spécifique de manière efficace et précise.

C’est seulement à ce stade que le mode de fonctionnement de l’alarme périmétrique extérieure filaire diffère de celui de l’alarme sans fil. Il est donc important de choisir le bon modèle. Dans le premier cas, le signal parvient à l’unité de contrôle via des capteurs câblés et des câbles. Tandis qu’avec un dispositif sans fil, aucun câblage n’est nécessaire. Puisque le signal envoyé par les capteurs sans fil est reçu par l’unité de contrôle en double fréquence.

Sabotage et pannes des alarmes périmétriques : comment se défendre ?

Les craintes de sabotage des alarmes périmétriques et des cambriolages de maisons qui en résultent sont exagérées. Les systèmes de pointe sont conçus et construits pour pouvoir résister à toutes sortes de sabotages. Car il ne suffit pas de déconnecter les capteurs en coupant les câbles, ou de provoquer une panne de courant pour interrompre leur fonctionnement.

Pratiquement tous les systèmes d’alarme du marché sont équipés de batteries supplémentaires. Elles sont capables de maintenir l’alarme antivol périmétrique active pendant des jours et des jours. En outre, une panne de courant (ou le dysfonctionnement d’un des capteurs) est le premier signe d’une attaque. Une sonnerie d’alarme est alors déclenchée par la centrale. Elle envoie immédiatement un SMS ou effectue un appel téléphonique automatique aux numéros enregistrés.

Une fausse alarme peut déclencher l’alarme antivol périmétrique. Peut-être à cause de la chute d’une branche, de conditions météorologiques défavorables ou du passage accidentel d’un animal domestique. Heureusement, il est possible de calibrer finement les capteurs afin d’éviter ou de minimiser ce type d’incidents.

Quelle est la meilleure alarme anti-intrusion périmétrique extérieure ?

Pour assurer la sécurité de votre habitation, il est important de choisir une alarme périmétrique de dernière génération. Un système moderne, performant et difficile à trafiquer. En outre, il est essentiel qu’elle soit équipée de fonctions intelligentes. Telles que le contrôle à distance et l’intégration avec la domotique résidentielle de la maison intelligente.

Une alarme antivol périmétrique extérieure de pointe doit être dotée d’un capteur de déblocage. Une fonctionnalité que l’on retrouve dans les capteurs volumétriques les plus sophistiqués et les plus avancés. Ainsi que d’un système de compensation de la température et de capteurs pour détecter les animaux domestiques. De cette façon, les fausses alarmes peuvent être évitées, laissant votre chien libre de se promener dans le jardin.

Une technologie présente dans les alarmes périmétriques extérieures les plus innovantes sont les capteurs ET-OR. Ils sont capables de fonctionner à la fois avec les systèmes infrarouges et les micro-ondes. En outre, une centrale d’alarme intelligente, un composeur téléphonique GSM et une application de gestion à distance par smartphone, pour contrôler votre maison même en vacances, sont indispensables.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *